Aller au contenu principal
French English
ESS

Les étudiants de l’IUT découvrent une autre forme d’économie

A l’occasion du mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), 4 intervenants se sont relayés tout au long de l’après-midi du 27 novembre. Ils se sont employés à faire découvrir l’ESS aux 60 étudiants de l’IUT Cherbourg-Manche venus les écouter.

Les étudiants ont découvert une nouvelle facette de l’économie : l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). « Peut-on vivre correctement d’un emploi salarié dans l’ESS ? » a demandé l’un d’entre eux lors d’un échange avec Matthieu GIOVANNONE, Directeur de Fil et Terre et Olivier LONGUEVAL, Directeur du Garage Solidaire de Cherbourg. Des interrogations qui ont permis d’engager la discussion et de corriger quelques préjugés. « Un contrôleur financier touchera autant dans une structure de l’ESS que dans une entreprise à but lucratif, l’emploi dans l’ESS valorise avant tout l’humain, donc ses salariés. Lorsque la société se porte bien, je préfère augmenter les salaires de mes collaborateurs plutôt que le mien, voilà ainsi tout le sens de notre action » explique Olivier LONGUEVAL.

Sur un autre atelier, Valérie JOURDAIN de l’ESPER (L'Economie Sociale Partenaire de l'Ecole de la République) organise des débats entre des groupes d’étudiants pour faire naître des opinions. « Une coopérative, dont le fonctionnement décisionnel est collégial, peut-elle être viable ? ». Certains sont d’accords, d’autres non. La joute verbale peut commencer.

Les étudiants poursuivent leurs découvertes avec l’atelier de Nadia NADAK de Crescendo. « L’entrepreneuriat peut également être salarié » affirme-t-elle devant des étudiants pressés d’en savoir plus. « Chaque entrepreneur peut développer son entreprise, tout en intégrant une Coopérative d’Activité et d’Emploi et ainsi mutualiser ses efforts avec d’autres pour atteindre des buts communs ». Des informations qui ont su captiver nos chefs d’entreprise en herbe.

Un tour de piste qui se clôture avec l’intervention des Ambassadeurs du tri de l’agglomération du Cotentin. Par le biais d’un atelier pratique sur la création d’éponges Tawashi, ils ont su sensibiliser les jeunes aux différentes solutions de réemploi pour le textile.

Ce temps privilégié avec les étudiants a permis de rappeler l’ouverture du Festival gratuit dédié à l’ESS le 30 novembre prochain.

Titre Le Festival ESS

Samedi 30 novembre
Ouvert de 10h à 18h
Espace René Le Bas (ancien Hôpital Maritime)
Entrée libre - Gratuit

Programme et détails de l’événement